Publié le 25/11/2017 à 03:56, Mis à jour le 25/11/2017 à 11:04

 

Une bonne rentrée pour Clément Ozun

 

Sports - Escalade. 3 finales, 2 podiums et l'ouvreur «National» !

 

Toujours pensionnaire et seul Pyrénéen au Pôle France d'escalade FFME de Fontainebleau, le jeune Nestois licencié au club tarbais ANT démarre sa deuxième saison en seniors sur les chapeaux de roues…

 

Après un été riche en émotions avec notamment 2 finales (6e et 4e) sur les Masters internationaux de bloc IFSC/FFM au FISE à Montpellier et au Natural Games de Millau, un séjour sur les falaises pyrénéennes franco/espagnoles comme un retour aux sources ! Clément a démarré sa nouvelle saison sur les chapeaux de roues !

 

Fraîchement diplômé en tant qu'éducateur sportif, notre champion bigourdan donne des cours d'initiations en Île de France depuis la rentrée de septembre et vient de terminer la formation d'ouvreur (national) de compétitions 2 après les deux stages sur la Coupe de France de difficulté de Briançon et de bloc à Valence. Clément intervient également en tant qu'ouvreur sur les compétitions nationales ainsi que sur diverses salles d'escalade, notamment à «Karma», la salle fédérale ou se trouve le «laboratoire» du Pôle France à Fontainebleau.

 

Podium à Arkose

 

Le traditionnel contest de rentrée en Île de France se déroulait dans la salle Arkose, à Massy où bon nombre de grimpeurs chevronnés s'étaient donné rendez-vous.

 

Premier à l'issue des qualifications, Clément garde sa place sur le podium pour laisser la victoire à son pote du Pôle France, le grimpeur international Nicolas Pelorson.

 

Rock Tour

 

La première étape du célèbre circuit du Rock Tour se déroulait cette saison à la salle parisienne d'Entreblocs qui fêtait ses 19 ans !

 

3e à l'issue des qualifications et leader jusqu'au dernier bloc des finales, Clément laissera la victoire au vice-champion du monde du combiné et 3e des derniers championnats du monde de bloc : Manu Cornu pour un essai dans le dernier bloc…

 

Coupe de France de Chambéry : première finale en Coupe de France de bloc seniors pour notre Bigourdan, 6e à l'issue des qualifications, il grappillera une place (5e) à un essai du podium international remporté également par Manu Cornu…

 

Prochain rendez-vous à la Coupe de France de bloc de Chamonix, les 9 et 10 décembre.

 

À savoir également, Clément vient d'être sollicité par l'équipe de sélection de la prochaine saison de l'émission «Ninja Warrior» 2018 sur «TF1». À suivre… Tournage prévu ce printemps à Cannes !

 

La Nouvelle République des Pyrénées

 


Escalade : titre mondial pour Romain Pagnoux

Sports - Handisport. Incapable d'utiliser sa cheville droite, le grimpeur bigourdan a participé aux Mondiaux d'escalade handisport à Bercy. Une compétition qu'il a remportée haut la main. Il rêve maintenant des Jeux

Romain Pagnoux avec sa médaille d'or, la même récompense mondiale pour les valides comme pour les handisports. Ci-contre, le Bigourdan durant la compétition à l'AccorHotels Arena où il fut le seul de sa catégorie à réussir la voie de finale. / Photo Rachel Barranco et Rémi Fabrègue/FFME.
Romain Pagnoux avec sa médaille d'or, la même récompense mondiale pour les valides comme pour les handisports. Ci-contre, le Bigourdan durant la compétition à l'AccorHotels Arena où il fut le seul de sa catégorie à réussir la voie de finale. / Photo Rachel Barranco et Rémi Fabrègue/FFME.

Des Mondiaux, il était déjà revenu bronzé. C'était à l'époque où son corps l'autorisait à concourir avec les valides. Depuis, les pépins se sont acharnés sur sa cheville droite. Une grosse fracture de l'astragale dont il est revenu une première fois, décrochant même un Top 10 en Coupe du Monde. Puis d'autres complications et de nouvelles vis qui interdisent désormais tout mouvement à sa cheville, fixée à 90 °. «Je n'ai plus d'articulation ni de mobilité. Il y avait des mouvements que je ne pouvais plus réaliser, des poussées de pied.»

Alors, lorsque la fédération le sollicite pour basculer chez les handisports, que des amis poussent aussi, Romain accepte de retourner à la compétition internationale. «Bien sûr que je suis moins handicapé qu'un aveugle ou qu'une personne amputée qui ont plus de mérite que moi à grimper. Mais je me retrouve dans ma catégorie (RP3) avec des concurrents qui présentent le même type de handicap. Il y a une équité sur nos capacités.» Un environnement au sein duquel Romain a trouvé rapidement sa place.

«C'est une ambiance qui me rappelle mes débuts, explique celui qui, dans le même temps, est devenu conseiller régional. Ce sont des gens qui reviennent de loin, qui ont fait face à des difficultés dans leur vie. Tout en s'investissant énormément, ils prennent du recul.» Une équipe «soudée» où Romain a rapidement pris les devants, en conquérant le titre national.

C'est donc en favori que le néochampion de France abordait les Mondiaux de ce week-end, dans l'antre de Bercy, à Paris, au terme d'une préparation intense, axée sur le physique. «J'ai aussi beaucoup travaillé pour compenser ma cheville bloquée par des placements et des rééquilibrages différents. Il a aussi fallu que je réapprenne à faire confiance à ma cheville pour prendre appui. Ça a été tout un travail au niveau des sensations. Il me reste une marge de progression, notamment sur la dimension physique.» Si Romain le dit… Car ce week-end, il a clairement survolé ses adversaires, en étant le seul à venir à bout de la voie de finale, devant un autre Français, Mathieu Besnard (champion du monde en titre) et un Slovène. «Je ne pouvais pas faire mieux, sourit Romain. J'ai grimpé très libéré malgré le nombreux public. J'avais la pression d'être favori. Sur un parcours homogène et très résistant, je suis arrivé à monter relâché. C'était vraiment un bel événement dans l'antre de Bercy ! Valides et handis étaient ensemble, avec autant de considération. Et puis «La Marseillaise» devant les proches, c'était émouvant…»

Alors que l'escalade fera son entrée dans l'olympisme à Tokyo, Romain se prend à rêver des Jeux Paralympiques pour lesquels la fédération internationale postule. «On ne sait pas encore quelles catégories seront concernées», tempère Romain qui se mesurera aux valides à l'occasion des 24 heures du mur d'Oloron le 1er octobre. L'occasion pour lui de porter la cause des handisports et de l'escalade pour tous. «Si je peux donner à des personnes handicapées l'envie de grimper…» Ce sera une victoire supplémentaire.


Romain et Clément trouvent leur équilibre à la verticale

Sports - Escalade

Romain et Clément montrent leur médaille de champion de France./Photo Laurent Dard.
Romain et Clément montrent leur médaille de champion de France./Photo Laurent Dard.

Le club d'escalade Amitié et Nature Tarbes compte deux champions de France dans ses rangs, au tempérament radicalement opposé mais animés par la même passion de la grimpe.

Romain Pagnoux, 29 ans, correspond bien à l'image que l'on se fait d'un varappeur : calme, zen, mais aussi enthousiaste et déterminé à tutoyer le haut niveau. Clément Ozun, 18 ans, a la fougue de sa jeunesse. Il parle vite et on l'imagine, comme il l'explique ci-dessous, sautiller de prise en prise sur un mur ou une falaise.

Romain vient de remporter, à Massy, le titre de champion de France de difficulté dans la catégorie handisport. à cette occasion, il a battu le champion du monde Mathieu Besnard. De bon augure avant les championnats du monde qui se dérouleront du 14 au 18 septembre prochain à Bercy. C'est son 2e titre national après celui glané en minimes. Il a également terminé 3e aux mondiaux en cadets.

Clément Ozun, lui, vient d'enlever le titre de champion de France juniors du combiné. Un classement qui réunit les performances en vitesse, difficulté et bloc. Il a été champion de France cadets de bloc en 2014 et champion de France juniors en difficulté en 2015. Dans une semaine, il va participer à la Coupe d'Europe de bloc en Autriche.

Romain visera le titre mondial à Bercy. «Je ne l'ai jamais gagné. Ce serait un aboutissement après plus de dix ans de compétition à haut niveau. Ce sera un gros événement qui va mettre l'escalade sur le devant de la scène .» En attendant que l'escalade fasse son entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Un objectif à moyen terme en forme de rêve pour Romain.

Ce serait formidable que les deux Tarbais y aillent ensemble.

Pour l'heure, comme il l'explique ci-dessous, Clément a l'opportunité d'intégrer le pôle France à Fontainebleau. Romain aussi a dû partir en son temps. Mais tous les deux demeurent sociétaires de l'ANT.


CHAMPIONNATS DE FRANCE DE DIFFICULTE JEUNES A  ARNAS 28-29 MAI 2016

 

 2 TARBAIS D'ANT FINALISTES ! CLEMENT OZUN 6° ET LUCAS MESNARD 8° !

 CLEMENT OZUN CHAMPION DE FRANCE DU COMBINE !

Objectif atteint avec une 6° place en difficulté , 7° en Bloc et 8° en vitesse

 

CHAMPIONNATS REGIONAUX DE DIFFICULTE MIDI PYRENEES / LANGUEDOC ROUSSILLON

 JEUNES & SENIORS A BELCAIRE ( AUDE) 7 & 8 MAI 2016

 

LE TITRE POUR THIBAULT LAIR ( ANT ) EN SENIOR ET POUR CLEMENT OZUN (ANT) EN JUNIOR !

 La seconde place pour Lucas Mesnard en junior et pour Clement Ozun en senior.


 

- COUPE DE FRANCE DE DIFFICULTE A VALENCE DU 1/5/16

 

 

                UN NOUVEAU PODIUM POUR CLEMENT OZUN ( ANT)  2me !